Aller au contenu principal

« Le Peuple du Pôle »
Charles Derennes
(Broché)

«Le Peuple du Pôle» de Charles Derennes.

Présentation de ce livre consultée 1127 fois.
Téléchargez la couverture


Aventures en ballon dirigeable, Sibérie, Pôle nord et monde souterrain, peuple reptilien, incroyables découvertes scientifiques, manuscrit perdu, savant exalté, Le Peuple du Pôle continue les romans de Jules Verne et de J.H. Rosny aîné. En cela, il s’inscrit assurément dans le genre du merveilleux-scientifique, passé désormais à la postérité, et qu’avait théorisé Maurice Renard dans son manifeste Du roman merveilleux-scientifique et de son action sur l’intelligence du progrès :« l’introduction volontaire, dans la chaîne des propositions, d’un ou de plusieurs éléments vicieux, de nature à déterminer, par la suite, l’apparition de l’être, ou de l’objet, ou du fait merveilleux. » Mais par sa richesse thématique, Le Peuple du Pôle interroge tout le champ du fantastique, de l’aventure et de l’exploration, tout en prenant, par bien des aspects, une résonnance symbolique.

Le Peuple du Pôle, où revivaient l’imagination scientifique de Wells et la fantaisie raisonnée de Poe.

— André Tudesq, La Critique indépendante, 1908

Dans le merveilleux scientifique, Charles Derennes traçait une route nouvelle vers l’inconnu, le pénible et l’émouvant.

Le Courrier français, 1908

Né à Villeneuve-sur-Lot, dans une famille d’enseignants, Charles Derennes (1882-1930) passe en Sorbonne une licence de lettres. À Paris, il fréquente les salons littéraires et collabore à divers journaux. Il publie plusieurs recueils de vers, des romans et, notamment, une trilogie sur la vie des animaux, Le Bestiaire sentimental. Bien qu’amateur de fantastique et auteur d’un article sur H.G. Wells (Wells et le peuple Marsien), Le Peuple du Pôle n’en reste pas moins à part dans sa production.

Également dans notre catalogue :

 

« M. de Burghraeve, homme considérable »
de Hector Fleischmann

Né à Saint-Nicolas en Belgique, Hector Fleischmann (1882-1914) est surtout connu pour ses travaux d’histoire consacrés à la Révolution et l’Empire. Admirateur de Verlaine, influencé par la Décadence, il publia des recueils de vers, fonda un mouvement poétique, le Somptuarisme, créa La Revue verlainienne. Il est aussi l’auteur de plusieurs romans, d’un pamphlet contre Jean Lorrain (Le Massacre d’une amazone) et d’une continuation de Sherlock Holmes (Le Rival de Sherlock Holmès).