« Les Hantises »
Edouard Dujardin
(Broché)

«Les Hantises» de Edouard Dujardin.

Paru en 1886, Les Hantises, recueil de contes, a tout le brillant, tout le vaporeux et le fantomatique, d’une certaine littérature fin-de-siècle. Ce pourrait être même un précipité d’imaginaire décadent : occultisme, nervosisme, dandysme, déliquescence, obsessions, hallucinations, esthétique suppliciaire, s’y mêlent et étincellent… A quoi s’ajoute, comme dans des contes de Poe, une manière de logique froide, où la raison, poussée dans ses ultimes retranchements, confine, paradoxalement, à l’irrationnel et au fantastique — à la hantise en effet.

Dandy impeccable et mondain, revuiste fécond, La Revue wagnérienne, La Revue indépendante, Les Cahiers Idéalistes, où se concentrèrent les débats esthétiques de l’époque, wagnérisme, symbolisme, vers-librisme…, Edouard Dujardin (1861–1949) est surtout connu pour Les Lauriers sont coupés, roman où il essaya de formaliser le monologue intérieur. Il est aussi l’auteur de contes, de pièces de théâtre et de travaux d’exégèse.

Également dans notre catalogue :

 

« Les Mercenaires »
de Léon Cahun

Orientaliste, voyageur, explorateur, Léon Cahun (1841-1900) incarne la figure de l’érudit, féru de parchemins, de documents rares, de cartes, de langues et de civilisations anciennes. Il fut conservateur à la bibliothèque Mazarine, donna des cours en Sorbonne. Il est l’auteur de relations de voyages et d’études sur l’Asie Mineure, ainsi que de plusieurs romans d’aventures historiques.